Jalousie fatale – 19 au 20 Septembre 2015

J’ai rêvé que j’étais avec une amie sur un balcon de l’internat, alors que mon copain était à une soirée. Je suivais la page de la boîte sur Facebook et je recevais les photos au fur et à mesure de la soirée, tout en discutant avec mon amie de ses problèmes de coeur. Au bout d’un moment, je le vis danser avec une femme. J’éprouvai une bouffée de jalousie mais je me dis que c’était normal, après tout c’était pour t’amuser qu’il y était allé…
Néanmoins dans une autre photo, il était assis au fond de la salle avec cette même femme. Ils étaient penchés à fond l’un vers l’autre et il avait posé la main sur sa cuisse dénudée… Elle portait de surcroît une mini-robe ! Je l’appelai pour lui demander des explications, mais il se défendit en m’attaquant à son tour.  Je fus obligée de me défendre : « ne me balance pas ma virginité à la figure… » car il me comparait à l’autre femme, et pas franchement en ma faveur…
Il me reprocha d’être plus « coincée » et moins douée au lit…
Bref je raccrochai brusquement, incapable d’en entendre plus. Je partis en courant car je voulais diriger une coulée de lave sur une autre jeune femme de mon lycée, qui passait son temps à m’insulter. Elle se réfugia au dernier étage du lycée, cependant je tirai profit de cette fuite en créant un barrage au rez-de-chaussée, afin qu’elle ne puisse pas sortir. Je montai la chercher. Finalement, je renoncai, car j’étais trop dévastée par la dispute avec mon copain. Nous redescendîmes ensemble et esquivâmes la lave de peu. Je me retrouvai sur la place centrale du lycée, où mon amie m’attendait…

Je m’effondrai au sol en pleurant… mon amie essaya tant bien que mal de me consoler. Puis mon copain arriva, car un de ses amis et elle s’étaient mis d’accord pour nous réunir. Il était à cheval. Il me rejoignit après avoir attaché sa monture un peu plus loin. En me parlant doucement, prononçant des mots que je comprenais pas, il me calma et je finis par me relever. Je me blottis dans ses bras. Il était plus grand que moi et se plaignit que j’étais trop petite. Il expliqua à son pote (qui nous avait rejoint) que c’était parce que cela faisait trop longtemps que il ne m’avait pas fait l’amour (pour rester polie), et que c’était le seul moyen pour que j’atteigne une taille convenable (apparemment je grandissais en faisant l’amour). En résumé, il ne me « faisait l’amour » que pour ça, pour son confort…
Je me débattis pour sortir de ses bras et partis en courant (décidément c’est une habitude chez moi ^^).

J’essayai de lui échapper en entrant dans une cave. Je rencontrai un homme qui cherchait quelque chose et semblait vraiment pressé. Je l’aidai à trouver ce qu’il désirait, sans qu’il m’indiquât de quoi il s’agissait. Hélas, nous mîmes trop de temps. Un autre homme jaillit bientôt de l’escalier et l’attrapa par le cou pour l’emmener. Je hurlai d’horreur, une main sur la bouche. Il se retourna et me tira deux balles dans les doigts, qui arrivèrent jusqu’à ma bouche ; puis une dans la tête et une dans le ventre. Je tombai en essayant tout de même de me cacher derrière une caisse. Toutefois j’étais bien trop faible. Il me mitrailla, avant de quitter le sous-sol avec son captif. Je mourrus lentement, en me disant que de toute façon, ma vie avait été un mensonge et des déguisements, que c’était mieux ainsi…

Au réveil j’avais encore la sensation des balles, surtout dans les doigts ; ça faisait mal…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s