Archives du mot-clé sexy

Review – Womanizer Starlet

Bonjour mes lucioles !

Je reviens enfin vers vous avec un nouvel article !

Tout d’abord je tiens à remercier Womanizer Global de m’avoir permis de gagner ce sextoy légendaire à l’occasion de leur concours Instagram ! ❤ J’ai reçu également un magnifique T-shirt « #OrgasmIsAHumanRight » dont voici une photo ! ❤

t shirt

Aujourd’hui je vais donc vous présenter le Womanizer Starlet, le nouveau né d’une marque (ou plutôt d’une technologie) connue dans le monde entier, que je rêvais depuis longtemps d’essayer.

Packaging

20180419_172921

Une belle boîte en plastique transparente, simple mais très classe, qui présente le jouet un peu comme dans un écrin. A côté du jouet il est écrit « Your New Comer » ainsi que « #OrgasmIsAHumanRight », ce qui annonce déjà la couleur 😁.

Le jouet est logé sur un socle, qu’on soulève pour accéder à tout le reste du matériel….

20180419_173157

En tout, le colis contient :

  • Le Sextoy
  • Le câble de chargement
  • La Notice

Pas de pochette de rangement, mais on peut le remettre dans sa boîte après, car c’est vraiment optimisé pour. C’est bien d’y avoir pensé, mais c’est dommage pour moi, car ça prend plus de place et que ce sextoy est fait pour être emporté avec soi.

Aspect

Le sextoy a la forme classique d’un Womanizer. La différence c’est qu’il mesure 8.4 x 4 x 5.2 et pèse 65g. Soit un bijou tout mini et tout léger ! En effet, c’est le plus petit Womanizer et également le plus petit stimulateur clitoridien à aspirations du marché !

Il est disponible en violet, comme celui que j’ai reçu, mais vous pouvez aussi le retrouver en blanc ou en rose. On retrouve évidemment le logo Womanizer gravé sur la coque.

téléchargé

Son interface est simple, car il ne possède qu’un seul bouton. Vous avez de l’autre côté un emplacement pour brancher le câble de chargement, protégé de la poussière par une languette.

Texture

Le corps et les boutons sont en plastique ABS, la tête en silicone. Ces matériaux sont sains sans phtalates ni latex et hypoallergéniques. Le top niveau santé !

Utilisation

Womanizer utilise la technologie « Pleasure Air », c’est-à-dire une stimulation sans contact, uniquement à base de micro-aspirations et micro-succions. (Il me semble même que cette technologie a été brevetée par la marque)

Après avoir chargé votre bijou en entier (Voir « Charge » plus bas), vous pouvez vous lancer. Il faut appuyer 2sec sur l’unique bouton pour le mettre en route. Puis, avec une pression plus courte, on change de mode. On commence avec le mode « Super Soft » puis les second et troisième modes avant d’arriver au mode « Super Power », le plus puissant. Pour l’éteindre, appuyez de nouveau 2sec sur le bouton.

Le produit ne compte que 4 niveaux d’intensité, par rapport aux autres Womanizer. Les modes fonctionnent en cycle donc si on appuie sur le bouton après le 4e mode, on revient au premier. Il faut donc faire attention pour ne pas « retomber » en plein milieu de l’excitation maximum. 😋

La tête interchangeable et amovible est top, car l’entretien est beaucoup plus facile. Etant splashproof, vous pouvez le lavez à l’eau savonneuse (sans toutefois l’immerger). Vous pouvez sinon juste laver le bec à l’eau et passer une lingette sur le corps.

Tant qu’on en est aux conseils, le sempiternel avertissement : avec les jouets en silicone, n’utiliser que du lubrifiant à base d’eau !

Charge

images

Enfin un sextoy à batterie ! Joie ! Il suffit d’ouvrir délicatement la petite protection en silicone et d’insérer l’embout du câble dans l’emplacement prévu à cet effet et voilà ! L’avantage du câble micro USB, c’est que si vous le perdez, vous en aurez toujours un autre à proximité !

20180419_173204

Par contre ne vous laissez pas surprendre par sa petite autonomie. Vous ne pourrez l’utiliser que pendant 30 minutes, puis il faudra le recharger pendant 30 min. Mais pour un jouet de cette taille, c’est tout à fait acceptable 🙂

Mon Expérience

C’est donc la première fois que j’utilise un Womanizer. J’ai été agréablement surprise. J’avais lu beaucoup de choses à leur sujet, mais c’est autre chose de l’expérimenter soi-même ! La petite taille du Starlet n’enlève rien à sa puissance. Le faible nombre de modes induit une montée pas du tout progressive, qui se fait bien sentir entre les deux derniers modes. Mais si vous aimez les changements un peu bourrins, c’est parfait ! 😋

J’ai eu des orgasmes carrément rapides donc il est vraiment efficace. Cependant, en temps normal, je préfère l’utiliser à la fin pour profiter plus longtemps. Mais pour un plaisir intense et rapide, c’est vraiment le top !

Je l’ai personnellement trouvé plutôt ergonomique, je n’ai pas eu de souci avec la prise en main et le fait de changer de mode pendant l’action. Cependant j’ai lu d’autres avis, et ça paraît moins évident quand on a déjà l’habitude d’un womanizer plus grand. Néanmoins sa petite taille permet aussi de l’utiliser à deux et c’est absolument magique !

Par contre attention au bruit ! Je vous conseille de mettre de la musique ou au moins du « bruit », parce que les ronflements de tracteur c’est pas très discret ^^ »

Conclusion

Le Starlet est parfait pour un premier sextoy, ou quand vous n’avez plus beaucoup de place dans vos tiroirs 😁 Les sensations sont vraiment magiques et les 4 modes suffisent amplement ! En plus le prix est vraiment abordable (70 contre plus de 100 euros) par rapport aux autres modèles.

Le seul bémol : le non waterproof.

Disponibilité

Vous pouvez le retrouver à 69 euros sur le site de

  • Womanizer -> ICI
  • Amazon -> ICI
  • Espace Plaisir -> ICI
  • Et sur de nombreux autres sites j’imagine…

Vous pouvez le trouver à 68,90 euros environ sur Espace Libido -> ICI

Bonne journée mes lucioles !

Bises

-SJB

PS : J’ai d’autres articles en préparation, alors tenez-vous prêts! ❤

Publicités

Review – Mini Bullet

Bonjour mes lucioles !

Aujourd’hui voici une petite review de ma dernière acquisition : ce mignon mini-bullet !

Je l’ai gagné à l’occasion d’un concours organisé par M’sieur Jérémy il y a peu (vous retrouverez mon article à son sujet -> Ici).

Je l’ai reçu dans cette jolie pochette en velour… Très classe 🙂

Il est noir et fait à peu près la longueur d’un doigt ( cm). La matière est très douce au toucher (le genre de plastique doux dont sont fait beaucoup de sextoys).

Il s’allume en appuyant sur l’unique bouton au bout et s’éteint de la même manière.

Il fonctionne avec une pile bouton (comme certains réveils ou montres), ni très écolo, ni très pratique donc, mais vu sa taille c’est dur de faire autrement. De plus son autonomie vous dispense d’avoir à courir après des piles toutes les semaines 😉

Il n’a qu’un mode de vibration mais elles sont suffisamment puissantes pour procurer beaucoup de plaisir. Il est normalement waterproof (je l’ai utilisé une fois sous la douche sans souci) si vous le fermez bien. Sa taille est parfaite pour le glisser entre deux corps et ainsi jouer avec pendant un rapport sexuel ; c’est plus sympa à deux ;). Comme il est simple d’utilisation et petit, il peut être amené de manière naturelle même avec un partenaire occasionnel, sans être trop complexe ou impressionant.

Il peut également être utilisé pour stimuler les tétons ou toute autre zone érogène. (Désolée je n’ai pas de photo pour cette partie 😂😅).

De plus, en le glissant dans une vaginette, on peut même stimuler notre partenaire à pénis 😉 —> Comment ??!! Vous ne savez pas ce qu’est une vaginette ??!! Eh bien allez jeter un œil au site de M’sieur Jérémy, il saura vous éclairer 😉

J’espère que cette petite présentation vous a plu ! Pour plusieurs raisons, je ne peux vous fournir les liens où trouver ce produit, mais ça vous donne une bonne idée de l’ensemble de ce type de bullet. Ils sont très répandus et plutôt pas mal pour un premier sextoy solo ou en couple 😉

Plein de bisous et à bientôt !

-SJB

Coup de cœur – M’sieur Jérémy

Bonjour mes lucioles,

Aujourd’hui je vais vous présenter un de mes derniers coups de cœur. Il s’agit de M’sieur Jérémy !

tumblr_static_qc0ff6areuoscsgc8okw0swk

C’est un blogueur plutôt actif, qui parle de sexualité de manière décomplexée et ludique, et également un reviewer de sextoys pour hommes (pour personnes dotées d’un pénis). Il publie également des articles sur d’autres sujets (lifestyle, high-tech). Il tient également une chaîne YouTube, sur laquelle il publie ses reviews en format vidéos, ce qui est vraiment sympa à regarder.

J’aime beaucoup M’sieur Jérémy, parce que je le trouve accessible, il répond aux questions qu’on peut lui poser en privé ; même si j’imagine que si la moitié de la France s’y met, il va avoir des problèmes xD. Il est actif et présent sur les réseaux sociaux (tous les liens sont à la fin de l’article). Grâce à lui, j’ai beaucoup appris sur la sexualité masculine, les stimulations possibles…etc. C’est très pratique aussi pour s’y retrouver sur la quantité de sextoys présents sur le marché. Enfin c’est quelqu’un de vraiment agréable à écouter, franc, souriant et plein de vie ; et rien que pour ça il faut regarder ses vidéos ! =D

Je vous mets tous ses réseaux sociaux ci-dessous :

Son Tumblr Sa chaîne YouTube Son Twitter Son Instagram Sa page Facebook Son Site Internet

Je vous souhaite une belle découverte et n’hésitez surtout pas à y jeter un œil, ça vaut vraiment le coup ! 😉

Bonne journée mes lucioles ! ❤

Bises

-SJB

(Crédits de la photo de couverture : Ici)

Review – Luna Smart Bead de LELO

Bonjour à toutes et à tous !

Me revoici avec une nouvelle review, juste pour vous ! Vous allez voir, c’est un peu spécial cette fois 😉

20180102_091900.jpgTout d’abord je tiens à remercier Passage du Désir by Loveforce de m’avoir permis de gagner ce magnifique bijou, pendant leur concours « Calendrier de l’Avent » ! 😀 ❤

Aujourd’hui je vais donc vous présenter le Luna Smart Bead de LELO, qui n’a en fait de sextoy que le nom, puisqu’il s’agit d’un coach sportif ! Il est basé sur les exercices de Kegel et a pour objectif de renforcer le périnée et les muscles pelviens, pour plus de plaisir.

 

Packaging

2018-01-11 11.24.00.jpg

Tout d’abord, un grand merci à Passage du Désir pour ses colis hyper discrets, qui passent partout ! La seule indication sur son contenu est le petit « Loveforce » dans la case Expéditeur.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’objet est bien protégé ! En ouvrant le carton, on trouve une boîte enveloppée d’un tissu noir, et entourée d’un fin carton, sur lequel on trouve le nom du produit. Ladite boîte est superbe, très classe, blanche avec « LELO » inscrit en doré, qui brille à la lumière. En l’ouvrant, on découvre le sextoy, comme posé dans un écrin (certes en carton, mais c’est vraiment joli).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis en soulevant le socle, on accède à tout le reste du matériel….

En tout, le colis contient :

  • Le Sextoy
  • Une pile AAA
  • Une pochette de rangement
  • Un sachet de Lubrifiant
  • La Notice
  • La petite Carte d’enregistrement pour bénéficier de la garantie

20180106_213256.jpg

 

Aspect

20180111_121955.jpgLe sextoy a une forme qui épouse parfaitement celle du vagin. Il mesure 31 x 34 x 82 mm et pèse 50g. Il est disponible en rose clair, comme le mien, ou en rose un peu plus foncé.

LELO LUNA SMART BEAD Deep Rose

Il possède un petit cordon, pour le retirer du vagin après utilisation. Son interface est simple, car il ne possède qu’un seul bouton. La partie où se trouve le cordon se dévisse.

Sa petite taille permet de l’emmener partout, ainsi pas d’excuses pour ne pas s’entraîner 😉

 

Texture

Il est en Silicone/ABS, donc plutôt rigide et lisse. Je le trouve vraiment doux au toucher.

 

Utilisation

Après insertion de la pile (Voir « Charge » plus bas), vous pouvez commencer votre entraînement. Il faut appuyer une fois sur le bouton, et la petite diode à côté clignote, pour vous indiquer votre niveau (trois fois pour le niveau trois…etc). Il faut savoir que l’appareil est calibré sur le niveau 3 pour la première utilisation. Il va en effet tester vos muscles, et déterminer votre niveau. Il y a cinq niveaux : le niveau 1 pour les « molles du périnée », qui n’ont jamais fait d’exercices de Kegel ; le niveau 5 pour les « bodybuildeuses ».

Après l’avoir allumé, vous avez 30sec pour l’insérer (il est conseillé d’utiliser du lubrifiant sans silicone) et vous installer confortablement. Le principe est très simple : contracter quand vous sentez une vibration et relâcher quand elle s’arrête.

Le sextoy vibre trois fois pour signaler le début et la fin de la séance. Il s’arrête tout seul et vous n’avez plus qu’à le nettoyer (pas d’eau bouillante !) et le ranger dans sa jolie pochette. 🙂

Le petit plus est qu’il est étanche jusqu’à 1m, donc vous pouvez même vous en servir sous la douche ou dans le bain. En effet, il possède un petit plus : Une fois éteint, vous pouvez appuyer sur le bouton 3sec et il se mettra à vibrer de manière ininterrompue, de quoi s’offrir une petite récompense après l’effort 😉 (si vous avez un autre petit sextoy, par exemple de type stimulateur clitoridien, le combo des deux est juste mortel !)

Pour l’éteindre avant la fin de l’entraînement (ou après votre récompense), appuyez 2sec sur le bouton.

Mon Expérience

Quand j’ai su qu’il y avait plusieurs niveaux, mon fantastique ego a parlé : je n’allais naturellement pas atteindre le niveau 5 du premier coup, mais j’étais sûre d’en être au moins au niveau 3 : « Bah tu as un sacré périnée, presque du béton, t’inquiète, tu vas assurer, ça devrait être facile ! ». Toute excitée, je le mets en route et c’est parti ! Bzz, bah ça va… Bzzz ça va toujours, je le savais, je suis trop forte ! Bzzzzz, oulah, ça commence à piquer un peu… Bzzzzzzzzzzzz, euh…. elle est longue celle-là…

A la fin de l’entraînement, en sueur, je n’avais quand même toujours pas de doutes quand à mes capacités. Hélas, mon impatience a été mise à rude épreuve, car j’allais devoir patienter jusqu’au lendemain pour connaître mon niveau. Le lendemain, j’allume avec empressement mon sextoy……. Quoi ??? Comment ça la lumière ne s’allume que deux fois ???!!!! J’ai inséré l’objet avec indignation et fait de mon mieux pour me rattraper. J’ai tout donné ; mais le 3e jour, rebelote…

J’en suis à une semaine d’utilisation quotidienne, toujours au niveau 2, mais je commence à sentir les changements. Surtout ne pas se décourager ! C’est comme tout programme sportif, ça prend du temps 😉

Charge

20180111_122009.jpgC’est hélas encore un sextoy à pile, mais elle est au moins fournie 🙂

Vous n’aurez besoin que d’une pile AAA. Il faut dévisser l’embout où se trouve le cordon pour accéder à l’espace prévu à cet effet. Le Luna Smart Bead n’est pas très gourmand en énergie, car une pile permet d’effectuer 200 entraînements 🙂

 

Conclusion

C’est un excellent sextoy pour remuscler son périnée après une grossesse ou juste pour avoir plus de plaisir 😉 Il coûte plutôt cher, mais c’est un très bon investissement à long terme, car il faudra du temps pour atteindre le niveau 5 😉 Je suis vraiment heureuse de ce petit bijou et ne peux que vous le conseiller !

 

Disponibilité

Vous pouvez le retrouver sur le site de LELO à 119 euros -> ICI

Sinon il est en SOLDES sur le site de Passage du Désir à 99 euros -> ICI

(Vous avez aussi le lien du site de Passage du Désir ci-dessus, parce qu’ils font plein de réductions magiques pour les soldes, ça vaut vraiment le coup de jeter un oeil !)

Vous pouvez le trouver à 100 euros environ sur Amazon -> ICI

 

Je vous partage également le site de la Loveforce, qui permet d’organiser des soirées sextoys entre amis/couple(s)… etc. Et c’est une belle occasion pour découvrir des produits et avoir des explications/conseils en direct !

Je vous souhaite une belle journée et beaucoup de plaisir !

Bisous !

-SJB

 

 

Review – Mini Vibe Unicorn de Tokidoki x Lovehoney

Après une looooongue absence, me voici de retour avec une nouvelle Sexy Review.

Il s’agit d’un Mini Vibe Unicorn spécial clitoris vraiment chou, issu d’une collaboration entre Tokidoki et Lovehoney. (Voici le lien du modèle que j’ai, mais en tapant « Tokidoki » dans la barre de recherche du site vous pourrez voir les autres). Mais passons à la review en question !

 

Packaging

20170326_150554[1]L’emballage est magnifique, car plein de couleurs et de personnages trop mignons. Sinon il est plutôt classique et cheap, dans le sens où il s’agit d’un emballage en carton/plastique. Mais il remplit sa fonction et c’est tout ce qui importe 😉

Comme pour le précédent sextoy que je vous ai présenté, il vous faudra trouver par vous-même un moyen de le ranger 😉 En ce qui me concerne, je n’ai pas encore trouvé de solution satisfaisante, donc je n’ai pas trop abîmé l’emballage et je le remets dedans à chaque fois 🙂

 

 

Aspect

20171203_191934

Ce Mini Vibe est de forme allongée, avec à son extrémité une petite partie qui se dévisse (cerclée de noir) et le bouton ON/OFF.

Il mesure 7.62cm de long (un peu plus qu’un doigt) dont 5cm « d’insérable », et a une circonférences de 5cm. Il est également très léger. Tout ceci en fait un excellent compagnon de voyage !

Le mien est rose, décoré par une jolie licorne qui porte le logo de Lovehoney ; celui de Tokidoki est présent sur la partie dévissable.

 

Texture

Il est rigide et sa surface est lisse et douce au toucher. Le revêtement est en plastique doux. Il ne contient ni phtalates ni latex. Je le trouve plutôt agréable au toucher, pour un jouet en plastique.

 

Utilisation

20171203_192202

Après avoir inséré la pile (voir le paragraphe « Charge » ci-dessous) et refermé le sextoy, il vous suffit d’appuyer sur le bouton et de vous laisser transporter par les vibrations. Il s’agit d’un modèle à vitesse unique,

Le petit plus est son étanchéité, ce qui permet de charmants moments sous la douche. Il est 100% waterproof, donc censé résister aux immersions, mais je n’ai pas eu l’occasion d’essayer.

J’ai été surprise par la puissance des vibrations. Elles m’ont fait monter plutôt vite, mais elles peuvent être douloureuses pour celles qui sont sensibles. Je vous conseille donc de ne pas tout de suite stimuler directement le clitoris, de rester autour, et d’y aller progressivement ; voire d’utiliser d’autres jouets plus « doux » pour commencer, ou de l’utiliser sous la douche 🙂

La prise en main est plutôt simple, malgré les vibrations. J’avais peur qu’il me glisse des doigts en permanence, mais pas du tout. Le seul bémol, c’est que les vibrations sont telles que la sensation reste dans les doigts un bon moment après ; c’est plutôt désagréable cependant on s’y fait. 😉

 

Charge

20171203_192227

Le seul bémol de ce sextoy, c’est qu’il fonctionne avec des piles ; plus précisément avec une pile AAA (non fournie). Le seul conseil que je peux vous donner (pour faire des économies et pour l’environnement), c’est d’utiliser des piles rechargeables. Je ne l’utilise pas depuis suffisamment longtemps pour savoir s’il décharge vite la pile mais je vous tiendrai au courant 🙂  -> (EDIT : la pile tient plutôt longtemps, je ne l’ai encore pas changée, je suis contente !)

L’embout se dévisse très facilement. Parfois le petit joint d’étanchéité part avec, mais ce n’est pas gênant, il se remet rapidement.

 

Conclusion

C’est à mon avis un bon sextoy pour un/une débutant(e). Pas trop cher, efficace, facile à transporter. Le seul problème est celui des vibrations un peu trop intenses, néanmoins on peut régler cela avec quelques astuces. J’avoue être un peu déçue, car ça fait longtemps que je l’ai reçu, sans avoir le temps de le tester, alors j’ai eu largement le temps de fantasmer. Malgré tout il fait son travail avec style (il est vraiment chouuuu) et c’est ce qu’on lui demande. 😉

 

Disponibilité

Vous pouvez retrouver mon modèle sur le site de Lovehoney ou sinon taper « tokidoki » dans la barre de recherche du site pour voir les autres modèles ( je vous en mets quelques aperçus en dessous). Attention il y a aussi une collection qui ressemble beaucoup, mais qui est plus chère (34€) car il y a plus de modes de vibrations.

Le sextoy est vendu au prix de 16€95. Vous avez actuellement une réduction de 20% si vous achetez deux vibros.

Sinon il est disponible sur Amazon à 16€93 -> Ici

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A bientôt pour un nouvel article !

Bises

-SJB

 

Jeux dangereux… – 31 Octobre au 1er Novembre 2015 (Deuxième Partie)

… La maîtresse de mon amie est là aussi, en retrait, assise confortablement sur mon lit. Elle annonce : « vous pouvez commencer… ». Là je comprends que la vraie punition commence maintenant. Mais malgré ça, je fais confiance à Elias, je sais qu’il ne peut pas me livrer à d’autres…
J’ose relever les yeux un court instant. Il dévisage les autres avec un regard qui signifiait « elle est à moi ».
Les deux autres se rapprochent lentement de mon amie et la baisent tous les deux en même temps, sous les yeux de tous, pendant que sa maîtresse se délecte du spectacle.
Elias s’approche de moi comme un prédateur. Mon souffle se coupe de peur et de désir. Il sort le fameux lien de sa poche et m’attache les mains dans le dos. Puis il me pousse violemment en arrière, contre la commode. Il attrape ma nuque d’une main, l’autre s’enfonce dans ma fesse. Je décèle une lueur sauvage dans ses yeux. Il m’embrasse durement, presse son corps contre le mien. L’arête de la commode me scie le dos, mais je n’ose rien dire. Dans tous les cas, j’en suis incapable.
Nos vêtements ayant disparu comme par enchantement, je sens son membre dur contre ma cuisse. Il passe une jambe entre les miennes pour mieux m’immobiliser, et j’essaye de me frotter contre lui, mais il me rectifie d’une bonne baffe.
Puis il me plaque la tête contre le mur et me prends brutalement par derrière. Je gémis comme jamais et il me met de ces fessées pour que j’arrête, mais je ne peux pas…
Juste au moment où je vais jouir, il se retire et me l’enfonce dans la bouche. C’est tellement inattendu que je manque d’air quelques instants, mais il continue ses va-et-vient dans ma gorge, pendant que je tente désespérément de garder l’équilibre.
Puis il me tire les cheveux en arrière en me forçant à le regarder jusqu’au bout. Je n’en peux plus, heureusement il finit rapidement…

 

J’espère que cet article un peu spécial vous a plu…

Jeux dangereux… – 31 Octobre au 1er Novembre 2015 (Première partie)

Je me trouve au lycée et je suis censée aller en cours. Hélas, tous les élèves de ma classe ont déjà disparu et j’ignore dans quelle salle je dois me rendre. Je gravis en courant une pente de pelouse pour rejoindre un bâtiment au hasard. Une surveillante me réprimande car ça glisse et c’est dangereux… Je lui réponds que je cours justement pour ne pas tomber et atteindre plus vite le sommet. J’explique que je ne sais pas où je dois aller, au bord des larmes…
Elle me désigne un escalier et j’arrive dans un couloir avec des salles de classes fermées. Naturellement, cela fait longtemps que la sonnerie a retentit. Je n’ose pas frapper de peur de me tromper. J’envisage plutôt de rester dans le couloir jusqu’à la sonnerie. Heureusement, des élèves de ma classe sortent pour installer leurs cahiers sur les rebords des fenêtres qui donnent sur la salle de cours (apparues comme par magie entre-temps). Apparemment il n’y a pas assez de place dans la salle, aussi le prof a envoyé des élèves dans le couloir. Je m’assieds avec eux et tente de rattraper toutes les pages loupées pendant mon séjour en Allemagne (et mon retard par la même occasion). Puis à peine le cours terminé, je vois Elias arriver, néanmoins je ne veux pas le voir parce qu’il ne m’a pas parlé de toute la matinée. Evidemment, ce n’est pas la seule raison…  Je m’enfuis en courant et veux me cacher dans les toilettes, mais il réussit à y entrer. La porte se referme (ce sont des toilettes-ascenseur) et l’ascenseur descend. Elias ne pipe pas mot. L’air est à couper au couteau tellement il me semble lourd et épais…
En sortant, il part de son côté et moi aussi. Je retrouve Léna, mon amie, pour l’accompagner vers la cheminée au milieu de la cour, car elle y a rendez-vous avec sa Maîtresse (oui, dans le rêve on est toutes les deux dans une relation BDSM permanente).

Sauf que sa maîtresse n’arrive pas seule. Elle marche en discutant… avec Elias ! Il lui tient le bras et leurs têtes sont tellement proches… Nous voyons rouge toutes les deux. Je me contente d’accueillir froidement Elias, en regardant le sol et avec un « Bonjour » du bout des lèvres, sans ajouter « Maître » ou même « Monsieur ». Mon amie envoie carrément chier (Désolée pour l’expression mais c’est la plus explicite) sa Maîtresse, en criant que c’est dégueulasse, qu’elle la dégoûte et peut aller se faire voir – ou quelque chose de ce genre. Elle tourne les talons mais n’a pas le temps de faire trois pas que sa maîtresse la rattrape et l’emmène plus loin pour …faire ce qu’elle a à faire.
Elias s’y prend autrement. Je suis soulagée qu’il ne soit pas hors de lui mais ce sentiment est de courte durée. Je le trouve encore plus calme que d’ordinaire… Il me dit d’attendre et revient avec un type. Il est plus grand que lui (Elias est déjà plus grand que moi dans le rêve) et habillé avec le même long manteau noir. Elias me met debout et s’écarte. Le type se met à tourner autour de moi, encore et encore, me pose des questions  : « alors, qu’est ce que tu sais dire hein ? Il paraît que tu aimes quand ton maître te fait une certaine faveur pas vrai ? Tu veux me le montrer ? ». Il se rapproche régulièrement, me touche presque, m’attrape des mèches de cheveux…
Je suis terriblement mal à l’aise de ne pas savoir ce qu’il veut, ce que je dois faire ; et je n’ose pas regarder Elias, encore moins parler.
On s’est bien mis d’accord au début de notre relation sur le fait qu’on ne veut pas partager ou être partagé avec d’autres Dominants ; mais le type me « propose » quand même de le sucer et Elias ne réagit absolument pas. J’ai peur soudain qu’il ait décidé de dépasser cette limite pour me punir.
C’est très perturbant, je suis en panique et terrifiée (surtout que nous sommes au beau milieu du lycée).
Ce doit être l’effet escompté, car l’inconnu ne fait rien de plus et finit par rejoindre Elias. Je les entends parler et rire à voix basse quelques minutes, puis il glisse son doigt sur ma joue et disparaît.

Elias m’attrape par le poignet sans même un regard et m’entraîne dans un coin sombre pour me bander les yeux.

Quand il retire le bandeau, je cligne des yeux, éblouie, et prends un instant pour m’accommoder à la lumière. Un rapide coup d’œil autour de moi m’apprend que nous nous trouvons dans ma chambre, chez ma grand-mère en Haute-Savoie. Léna est là aussi, debout à côté de moi, tête baissée. Je me dépêche de l’imiter. Il se met entre les deux autres hommes présents, alignés face à nous…

 

A suivre…

 

 

Comme vous l’avez peut-être remarqué, cet article est légèrement différent, dans la rédaction. N’hésitez pas à me dire si cela vous plaît ou si vous préférez que je rédige au passé 😉

On se retrouve bientôt pour la suite !

Bises

-SJB